SEQENSgroup

SEQENS Advanced Specialties a plus de 50 ans d’expérience dans la synthèse et la production industrielle de composés complexes pour une large variété d’applications, destinées, entre autres, au marché fortement concurrentiel de la cosmétique. Parmi les technologies et produits maitrisés, les « chlorures », notamment les chlorures d’acides, sont des ingrédients et intermédiaires clés dont les usages sont largement répandus sur les marchés des Cosmétiques et Parfums

Un composant de haute technicité

En effet, les « chlorures », sous forme de sels ou organiques, entrent dans la composition d’une large gamme d’ingrédients cosmétiques, allant des conservateurs aux actifs anti-âge, mais également dans les parfums et arômes. La fabrication des chlorures d’acide nécessite un savoir-faire scientifique et des équipements spécialisés, compatibles avec « l’acidité et la salinité » associées à ces composés à haute valeur ajoutée.

Seqens se fait fort d’une expertise de longue date dans la production industrielle d’une large gamme de « chlorures », tel que le chlorure de benzéthonium (sel utilisé comme un conservateur), ou de chlorures d’acides, comme le chlorure d’undécylénoyle (intermédiaire utilisé pour la fabrication d’émulsionnants, d’ingrédients anti-âge et éclaircissants), ou encore le chlorure de 2-méthyle butyryle (utilisé comme agent parfumant dans les parfums et les produits de soins). Tous nos ingrédients sont fabriqués en France, au sein de sites certifiés Ecovadis Gold, et sont disponibles à des degrés de puretés élevés (minimum 97-98 %).

Chlorures d'acide pour les marchés de la cosmétique et des parfums

Que sont les « chlorures » et à quoi servent-ils dans les produits cosmétiques ?

Les chlorures sont des composés minéraux (sels) ou organiques (dont les chlorures d’acides) qui possèdent un groupement chlorure sous forme ionisée (sels) ou liée en fin de leur chaine carbonée (chlorures d’acides). Cela confère des propriétés physico-chimiques intéressantes comme, celles de former des espèces « ioniques » ou la capacité de «se lier » à d’autres composés d’intérêt, formant ainsi des ingrédients cosmétiques originaux et multifonctionnels.

Un exemple de chlorure très largement connu du grand public est le chlorure de sodium (NaCl), ou sel de table, qui un solide blanc cristallin, utilisé pour stabiliser les émulsions et comme agent texturant. Cela est dû au fait que le groupement chlorure se retrouve sous forme « ionisée » (chargée négativement), une fois le NaCl dissous dans l’eau. Dans les cosmétiques et les produits de soins, le chlorure de sodium est largement utilisé dans la formulation de produits d’hygiène buccodentaire, shampooings, parfum, les produits pour le soin de la peau, cheveux, ongles, ou encore le maquillage.

De même, grâce à leur fonction chlorure, des sels plus complexes ont également des propriétés « ioniques » qui peuvent être particulièrement bénéfiques parce qu’elles sont souvent associées à une efficacité « antimicrobienne ». Ainsi, les sels d’ammonium quaternaires, tels que le chlorure de benzethonium, peuvent contribuer à assurer la conservation des formulations cosmétiques, ou à garantir l’efficacité des produits d’hygiène, comme c’est le cas avec le chlorure de benzalkonium qui est récemment revenu sur les devants de la scène car il offre un fort potentiel pour la formulation de solutions et gels hydroalcooliques sans alcool.

Le chlorure de benzethonium

Le chlorure de benzethonium est un sel d’ammonium quaternaire cristallin, disponible sous forme de poudre fine pure et inodore, de couleur blanche à blanchâtre. Principalement utilisé comme agent anti-microbien topique dans les produits antiseptiques (aux États-Unis) et comme agent de conservation à action rapide dans les produits de soins et d’hygiène personnelle, il est très efficace à de faibles concentrations contre une grande variété de micro-organismes. 

Le taux d’utilisation maximum recommandé pour le chlorure de benzethonium en cosmétique de soin de la peau est de 0,1 % dans les produits à rincer et sans rinçage en Europe (selon la réglementation 1223/2009/CE) et en Chine (Hygienic Standard for Cosmetics, 2007), de 0,5 % dans les produits à rincer et sans rinçage aux États-Unis (selon l’avis CIR / JACT 4(5):65-106, 1985) / révision (IJT 25(Suppl. 2) :1-89,2006)) ; et de 0,5 % dans les produits à rincer et 0,2 % dans les produits sans rinçage au Japon (Standard for cosmetics, 2001). Soluble dans l’eau, les alcools, les cétones et les glycols, le chlorure de benzethonium peut être facilement formulé sous forme solide ou liquide (savons, shampoings, crème pour soins de la peau…).

Des composés d’intérêt pour les cosmétiques

En outre, la terminologie de « chlorure » peut également se rapporter à une autre famille de composés d’intérêt pour le marché de la cosmétique et des soins, à savoir les chlorures d’acides.  Les chlorures d’acides (aussi connus sous le nom de chlorures d’acyl) sont des composés organiques qui ont un groupement chlorure attaché à l’extrémité de leur chaine carbonée. Cela leur confère une certaine versatilité et la possibilité de se lier à d’autres composés de haute valeur (tels que les amines, les alcools ou les acides …), formant ainsi des ingrédients cosmétiques innovants.

Notamment, les « chlorures d’acides gras », sont caractérisés par une queue hippophile (chaine carbonée « grasse ») qui les rend soluble dans l’huile ; leur fonction « chlorure » leur permet de se lier à des composés solubles dans l’eau, formant ainsi des composés « amphiphiles » soit avec des propriétés tensioactives.  Parmi les chlorures d’acides, l’on peut citer le chlorure d’undécylénoyle ou le chlorure de palmitoyle, que l’on trouve, sur le marché cosmétique, généralement liés à des composés solubles dans l’eau (tels que les acides aminés, peptides, protéines, sucres ou polysaccharides …) dans des émulsifiants, des ingrédients hydratants, mais aussi des actifs anti-âge ou éclaircissants.

Le chlorure d’undécylénoyle

Le chlorure d’undécylénoyle est un liquide incolore utilisé comme matière première clé pour la synthèse d’une grande variété d’ingrédients cosmétiques, y compris, les antipelliculaires, les antistatiques, les émulsifiants, les actifs ; où on le retrouve lié au collagène hydrolysé, à l’alginate, au maïs hydrolysé, au soja ou encore à la protéine de blé… Disponible à une pureté minimale de 98 %, le chlorure d’undécylénoyle est soluble dans l’huile et peut facilement être utilisé pour fonctionnaliser des ingrédients solubles dans l’eau (tels que les acides-aminés, des peptides et des protéines) afin  d’améliorer leur « formulabilité », leur pénétration dans la peau et leur biodisponibilité. D’autres chlorures d’acides gras, tels que le chlorure de palmitoyle, le chlorure de stéaryle, qui sont couramment utilisés dans les produits cosmétiques, ont des propriétés similaires et peuvent être fabriqués à l’aide de procédés comparables.

Par ailleurs, les chlorures acides peuvent être également facilement transformés en esters qui sont bien connus pour apporter une grande palette de notes olfactives (allant de fruité, floral à musqué) à l’industrie des parfums et des arômes.

Le chlorure de 2-méthyl butyryle

Le chlorure de 2-méthyl butyryle est un liquide clair jaune clair (d’une pureté minimale de 98 %) utilisé pour la synthèse d’esters (butyrate, butanoate) au profil olfactif allant du fruit de la passion au boisé mais aussi des cétones qui peuvent apporter des notes de noisette. Ces ingrédients parfumants et aromatisants peuvent être employés seuls ou incorporés pour modifier ou augmenter le pouvoir olfactif de compositions parfumantes existantes.

Notre expertise dans la fabrication « personnalisée » d’ingrédients spécialisés de haute technicité pour les industries des cosmétiques et des parfums va au-delà des chlorures acides.

DÉCOUVREZ NOTRE ACTUALITÉ

En savoir plus