BY

SEQENSgroup

Groupe chimique français, Seqens a choisi d’équiper ses opérateurs sur le terrain de solutions mobiles fournies par HRC Software, afin d’optimiser ses processus de maintenance et de gestion des stocks.

Basé à Écully, près de Lyon, Seqens est un groupe industriel du secteur chimique, avec une présence mondiale : 24 sites de production et 3 sites de R&D, répartis sur l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie. Le groupe accompagne ses clients depuis la recherche jusqu’à l’industrialisation de la production, notamment dans le secteur pharmaceutique. Pour optimiser les processus de maintenance et de gestion des stocks dans ses usines, Seqens a choisi de mettre en œuvre des solutions de mobilité fournies par HRC Software. Celles-ci lui permettent de recueillir des données et d’amener des informations utiles au plus près du terrain.

Notre organisation IT se positionne comme un partenaire des métiers : elle se nomme d’ailleurs ISB, pour Information Services for Business »

Alexandre Gultzgoff

Directeur des Systèmes d’information du groupe

Son objectif est d’apporter des réponses aux besoins des métiers, en s’alignant sur la feuille de route stratégique du groupe. En croissance rapide, Seqens a engagé une stratégie de transformation digitale de ses usines afin d’optimiser sa production. Dans ce cadre, le groupe poursuit trois priorités : garantir la sécurité de ses employés, mettre en œuvre une amélioration continue de la qualité et enfin augmenter sa productivité industrielle. « Toutes nos recherches de solutions sont orientées sur un ou plusieurs de ces axes », souligne le DSI. Dans ce but, l’IT est allée à la rencontre des opérateurs pour comprendre les problèmes auxquels ceux-ci étaient confrontés, afin d’y répondre de façon pertinente tout en tenant compte des contraintes propres aux activités du groupe.

En tant qu’entreprise de la chimie, nous devons mettre en œuvre des mesures de protection adaptées, conformément à la réglementation ATEX. Nous devons également respecter les normes réglementaires de nos clients, en particulier celles de l’industrie pharmaceutique, comme le référentiel GmP

Alexandre Gultzgoff

DSI

GMAO et gestion des pièces détachées

Grâce aux besoins collectés auprès des équipes opérationnelles, l’IT a identifié un premier cas d’usage autour de la mobilité, appliquée aux processus de maintenance d’un site industriel.

L’un des enjeux était de fournir en temps réel des informations issues de notre système ERP SAP aux opérateurs, pour indiquer par exemple qu’un équipement est en maintenance afin qu’ils n’aillent pas à proximité. Nous souhaitions également leur permettre de remonter des informations depuis le terrain, par exemple en prenant une photo d’un équipement en panne, afin d’ouvrir le plus rapidement possible un ticket de maintenance.

Alexandre Gultzgoff

DSI

Ainsi, ce projet répondait à la fois aux impératifs de sécurité et de productivité du groupe, en contribuant à améliorer le taux de disponibilité des équipements. Un second cas d’usage autour de la mobilité, assez similaire en termes de prérequis techniques, est apparu dans une autre usine. Il s’agissait cette fois de faciliter la gestion des pièces détachées dans un site comptant cinq magasins, avec plus de 23 000 équipements à gérer et 10 000 articles en stock.

Les collaborateurs avaient besoin d’améliorer leur visibilité sur les stocks. Pour saisir les entrées et les sorties sur l’ERP, ils devaient jusqu’à présent utiliser un PC installé dans un bureau », relate le DSI. « Nous avons voulu digitaliser complètement ce processus, afin que les responsables de magasin puissent faire ces opérations directement sur place, en scannant simplement des codes-barres.

Alexandre Gultzgoff

DSI

Pour répondre à ces deux besoins, il fallait d’une part équiper les opérateurs de terminaux mobiles adaptés, d’autre part leur fournir les applications mobiles nécessaires. Le choix des terminaux devait répondre à plusieurs critères : il fallait des appareils suffisamment grands pour offrir une lecture confortable à l’écran, tout en restant aisément manipulables par des personnes équipées de gants de protection. Les terminaux devaient également être résistants aux chutes, avec une coque durcie, et ne pas émettre de rayonnements ionisants pour respecter les normes ATEX. Enfin, ils devaient pouvoir se connecter facilement à différents réseaux, mais aussi pouvoir fonctionner en mode déconnecté. « Nous avons opté pour des terminaux Ascom et Zebra », indique Alexandre Gultzgoff.

Industrialiser la mobilité

Au niveau applicatif, Seqens a choisi de travailler avec HRC Software, à la fois pour la connaissance que la société avait de l’industrie chimique et pour son modèle même. « Grâce à leur positionnement d’éditeur, nous pouvons disposer de solutions sur étagère, un aspect important quand il faut aller vite », souligne Alexandre Gultzgoff. Toutefois, dans le premier cas d’usage, les besoins étaient assez spécifiques. Autour de la plateforme de HRC Software, Seqens a donc codéveloppé une application mobile adaptée avec l’éditeur, un travail qui s’est étalé au total sur un peu moins d’un an. En revanche, dans le second cas, HRC Software disposait d’une application prête à l’emploi, que l’industriel a pu déployer en quelques semaines, le temps d’effectuer le paramétrage et la formation des collaborateurs. Les deux applications, dont l’interface est basée sur SAP Fiori, se connectent à l’ERP en passant par la plateforme Neptune Software.

Aujourd’hui, les deux cas d’usage sont en production sur les deux sites concernés, et d’autres sites sont prévus.

Nous n’imposons pas les solutions, ce sont les sites les plus avancés sur un sujet qui montrent aux autres les bénéfices, et les déploiements se font sur la base du volontariat », précise le DSI.

Alexandre Gultzgoff

DSI

Le groupe envisage aussi d’étendre la plateforme de HRC Software, pour la connecter à un autre système ERP présent dans le groupe. Pour Alexandre Gultzgoff, l’un des enseignements tirés des premiers déploiements est de ne pas sous-estimer l’effort à fournir. « Il est difficile quand on démarre un tel projet d’appréhender tout ce que cela implique d’industrialiser la mobilité : il faut choisir les bons terminaux, s’assurer de la présence du réseau sur les sites concernés, prévoir un mode offline ou encore penser à l’enrôlement des appareils dans notre gestionnaire de flotte mobile, pour les aspects de sécurité et de déploiement », énumère-t-il. « Ces projets sont bien plus complexes qu’on ne le pense, et ils font intervenir toutes les équipes de l’IT : digital Workplace, infrastructures, ERP… Cela casse les silos, y compris au sein de la DSI », observe-t-il.

Article rédigé par Aurélie Chandeze, Rédactrice en chef adjointe de CIO
Suivez l’auteure sur 
Linked In

DÉCOUVREZ NOTRE ACTUALITÉ

En savoir plus