BY

SEQENSgroup

Après un an de travaux de R&D, SEQENS officialise le lancement du projet de construction d’une nouvelle unité de production de paracétamol, en partenariat avec Sanofi et UPSA et avec le soutien du programme France Relance. Innovante, compétitive et respectueuse de l’environnement, l’unité d’une capacité de 10 000 tonnes de paracétamol par an sera construite sur la plateforme de Roussillon (38) et sera mise en service en 2023.

Annoncé par le Président de la République en pleine crise sanitaire le 17 juin 2020 à Marcy l’Etoile (69), ce projet emblématique de localisation de la production d’un principe actif essentiel en France et en Europe est également un enjeu technologique, industriel et commercial.

En tant qu’acteur intégré sur la chaîne de production des médicaments, de la production d’intermédiaires jusqu’à la production de principes actifs et de la recherche et développement jusqu’à l’industrialisation et en tant que leader mondial sur la chaîne de production du paracétamol avec deux usines performantes et pérennes en Chine, Seqens a rapidement mobilisé ses équipes de recherche et développement de son Seqens’Lab de Porcheville (78) pour concevoir une installation compétitive et respectueuse de l’environnement en France et répondre à la demande croissante en ce principe actif essentiel en pénurie pendant la crise sanitaire.

Après un an de recherche et de développement ayant mobilisé plusieurs dizaines de chercheurs, Seqens a réussi à développer des nouveaux procédés de synthèse en continu permettant de garantir la construction d’une installation performante, innovante et compétitive sur le long-terme avec une empreinte environnementale réduite d’un facteur 5 à 10 par rapport aux unités existantes.

Avec le soutien de l’Etat dans le cadre du programme France Relance et les engagements long-terme pris par Sanofi et UPSA, Seqens a également pu sécuriser une partie du financement et la viabilité de ce projet dans la durée.

Enfin, Seqens a prévu une installation sur la plateforme de Roussillon (38), où se trouvait le dernier atelier de production de paracétamol fermé par le groupe Rhodia en 2008. La nouvelle unité pourra bénéficier de la proximité des activités pharmaceutiques de Seqens. L’unité pourra notamment profiter d’un nouveau laboratoire GMP et d’un accès aux infrastructures mutualisées du GIE OSIRIS, opérateur de la plateforme et en particulier à une énergie bas carbone grâce aux investissements très conséquents lancés ces dernières années avec les soutiens de l’ensemble des industriels de la plateforme engagés depuis de très nombreuses années dans cette démarche de transition énergétique.

Je salue la concrétisation de ce projet de relocalisation de la production de principe actif de paracétamol en France. La crise sanitaire nous l’a montré, il est indispensable d’investir pour renforcer la résilience de nos capacités de production de produits de santé et assurer ainsi la souveraineté sanitaire de l’Union européenne. C’est le sens de l’action menée par ce Gouvernement dans le cadre de France Relance, sous l’impulsion du président de la République.

Agnès Pannier-Runacher

Ministre déléguée à l’industrie

Le groupe Seqens est fier de pouvoir investir dans des technologies de rupture pour relocaliser sur la plateforme de Roussillon une molécule emblématique comme le paracétamol tout en garantissant un haut niveau de performance, notamment environnementale et une production compétitive et durable.

Pierre Luzeau

Président de SEQENS

Vue aérienne de la plateforme chimique de Roussillon sur laquelle SEQENS lance la construction d'une nouvelle unité de production de paracétamol
Plateforme OSIRIS, Roussillon

DÉCOUVREZ NOTRE ACTUALITÉ

En savoir plus